Font size:
+

European Division of WFRtDS

Interested in more news on the Right to Die? ERGO circulates on a regular basis an electronic newslist with news from around the world.

Click here for the subscription page.

France's Conseil d-Etat a jugé dans l'affaire de Vincent Lambert

Wednesday, July 9, 2014

Les 17 juges du Conseil d'Etat Français ont jugé dans l'affaire longtemps traînage de Vincent Lambert : médecins sont autorisés à arrêter le traitement de Vincent Lambert, un homme déjà 6 ans dans le coma végétatif permanent. Cela signifiera certainement que Vincent Lambert va mourir. La mise en œuvre du verdict doit attendre pour les considérations de la Cour Européenne des Droits de l'Homme à Strasbourg, où les parents de Vincent ont fait appel. Cette décision de la CEDH - bien que montées à une hauteur sur une liste de priorité - peut prendre plusieurs mois, voire un an. C'est une affaire compliquée, comparable à l'affaire Schiavo aux USA : parents et son épouse font face. La femme disant que Vincent n'aurait jamais accepté une telle vie, tandis que les parents croient Vincent se réveilleront enfin à un peu de vie meilleur (ils voient quelques grimaces, décrits par les médecins comme non-conscient). Les médecins partagent l'opinion de la femme de Vincent.

BBC News Europe du 25 juin 2014: la Cour européenne des droits de l'homme affirme que les médecins Français doivent garder traiter un homme qui a été dans le coma pendant six ans. Vincent Lambert, 39, restait un tétraplégique après un accident de moto. Sa famille est réparti sur savoir si il doit être gardé en vie. Cour suprême de la France, le Conseil d'Etat, a statué en faveur de finissant le soutien de la vie de M. Lambert. L'affaire est considérée comme sans précédent en France, où l'euthanasie est illégale, même si les médecins peuvent retirer des soins. Le passage par la Cour européenne des droits de l'homme suspend la décision de la Cour de Français. Monsieur Lambert sera maintenue vivante alors que la Cour européenne estime qu'un examen complet de l'affaire. La Cour européenne a le pouvoir de mettre en œuvre des mesures d'urgence, temporaires "lorsqu'il y a un risque imminent de préjudice irréparable". Épouse de Monsieur Lambert et ses médecins veulent couper l'eau et de l'alimentation par voie intraveineuse. Mais ses parents - tous deux censés être dévots catholiques romains - a interjeté appel devant la Cour européenne parce qu'ils veulent lui tenir.

Médecins en France ont le droit de retirer les soins d'un patient en vertu d'une loi de 2005 qui dit vie ne doit pas être prolongée « artificiellement » grâce à « un traitement inutile ou disproportionné . (la loi Léonetti)

Sign up for our monthly Website Update